En raison des travaux de réfection des murs du quai sud et de la consolidation des édifices d’amarrage, les navires sont amenés à capeler de multiples amarres sur le même bollard pour des raisons d’exploitation. Indépendamment de la volonté des exploitants, ce type d’opérations pourrait entrainer des ruptures de bollards.

La Direction Générale du Port Autonome de Cotonou porte à l’attention de toutes les structures impliqués dans ces opérations que désormais les navires responsables de rupture de bollard du fait d’amarrages multiples sur le même bollard sont exonérés du paiement des frais de réparation des bollards endommagés.

Retrouvez l’intégralité de la note circulaire en cliquant ici

Share