C’est par un atelier de validation que le PAC a adopté sa politique genre, le vendredi 15 mars 2024 au Novotel Hôtel.  Plusieurs membres de l’administration du PAC, en l’occurrence le Directeur Général, les Directeurs de Département et quelques agents y étaient présents avec la présence remarquée de l’experte nationale genre de la Banque Africaine de Développement (BAD), Tatiana YABI MAMA. 

Cet atelier fait suite à une première session de travail qui s’était déroulé en janvier dernier et qui a permis de discuter des enjeux de l’égalité du genre dans le secteur portuaire et les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour promouvoir cette égalité. Les conclusions de ces différentes rencontres ont servi de base au cabinet YARA OBIRIN DIDE pour élaborer la politique et le plan d’action genre du PAC, qui ont été validés à l’unanimité par tous les participants.   

La politique genre du PAC vise à orienter la prise en compte effective du genre dans ses interventions et contribuer à la participation effective et équitable des hommes et des femmes aux prises de décisions, à l’accès et au contrôle des ressources productives en vue d’un développement durable du secteur portuaire. Autrement dit, cette politique genre vise à permettre à chacun, indépendamment de son genre, de contribuer pleinement au développement durable du secteur portuaire. 

Six (06) engagements pris par le PAC en matière de genre :  

  • Comprendre comment les normes de genre influencent les femmes et les hommes à divers niveaux au sein du PAC et traiter les problèmes qui en découlent dans le secteur. 
  • Œuvrer à renforcer la capacité d’agir des femmes du PAC par rapport aux décisions qui les concernent, et consolider leurs connaissances, leur confiance, leurs compétences, leur accès aux ressources et leur contrôle sur celles-ci. 
  • Travailler avec les hommes du PAC à divers niveaux, et les aider à adopter une masculinité positive et à promouvoir le genre, tout en s’assurant que cela leur apporte des résultats significatifs. 
  • Envisager les femmes et les hommes dans toute leur diversité au moment de l’identification de leurs besoins et de leurs intérêts et de la réponse apportée à ceux-ci dans la mise en œuvre des programmes. 
  • Améliorer les conditions (besoins quotidiens) et la position sociale (valeur ou statut) des femmes de l’écosystème du port à divers niveaux. 
  • Promouvoir un environnement favorable dans lequel toutes les parties prenantes collaborent pour soutenir les personnes vulnérables dans leur parcours vers l’égalité de genre 

Cette politique réaffirme l’importance qu’accordent les dirigeants du PAC à l’égalité de genre et à la reconnaissance des femmes et des couches vulnérables comme actrices de changement pour le développement du PAC. 

Cette politique n’est pas simplement une déclaration d’intention, mais un engagement concret pour un avenir où chaque individu, quels que soient son genre et son statut, a la possibilité de réaliser son plein potentiel au sein du PAC 

Revivez en images les moments forts de cet atelier en cliquant ici

Share